Taux du crédit immobilier : un niveau historiquement bas

03/08/2016

Les taux moyens de crédit très bas

Après plusieurs années de baisse, les taux du crédit immobilier  avaient un peu progressé en 2015, mais ils sont repartis à la baisse cette année. Selon l'Observatoire du financement CSA/ Crédit Logement, les taux ont accéléré leur baisse en mai 2016 pour atteindre en moyenne 1,77% toutes durées confondues, contre 1,81% en avril. Dans le neuf, les taux s’élèvent à 1,62% et dans l’ancien à 1,59%. « Jamais depuis la Libération les taux n’étaient descendus aussi bas », constate l'Observatoire. « Le niveau des taux a été divisé par plus de trois depuis le début des années 2000 », ajoute-t-il.

La baisse des taux a bénéficié à toutes les catégories de prêts, même aux durées les plus longues. En mai 2016, les taux du crédit immobilier sur 15 ans s’élevaient à 1,59% hors assurances et frais annexes(contre 2% en décembre 2015). Les taux sur 20 ans s’établissaient à 1,79% (contre 2,3 en décembre 2015) et les taux sur 25 ans à 2,09% (contre 2,65% en décembre 2015).

Toutes les régions et tous les segments de marché profitent de la faiblesse des taux : accession, primo-accession et investissement locatif.

Les causes de la baisse : la politique de la BCE et la concurrence entre les banques

Cette nouvelle baisse s’explique par l’abondance de ressources d’épargne faiblement rémunérées, la baisse des taux des OAT ou obligations d'Etat et par l’amélioration des conditions de financement de la Banque Centrale européenne (BCE). Pour relancer la croissance, la BCE a fait passer sa politique de rachat d’actifs de 60 à 80 milliards d’euros par mois et son taux directeur a été abaissé à zéro. Le message est clair : il s’agit d’inciter les banquiers à prêter afin de soutenir l’activité dans la zone euro.

De plus, les établissements bancaires améliorent leurs offres commerciales en septembre, qui signe le deuxième temps fort de l'année pour le marché immobilier, donc les banques  pourraient à nouveau abaisser leurs taux.

Tendance 2016 : les taux devraient rester bas

La tendance devrait se poursuivre à la baisse pour plusieurs raisons :

  • Les OAT ou obligations d'Etat sont en baisse et les crédits sont indexés dessus ;
  • La Banque Centrale Européenne continue sa politique de taux bas et fournit un nombre important de liquidités aux marchés (quantitative easing) ;
  • Les banques se sont fixé les mêmes objectifs commerciaux en 2016 qu’en 2015, mais en raison d’une conjoncture morose, elles sont prêtes à abaisser leurs taux pour gagner des parts de marché.

C’est donc le moment d’emprunter si vous souhaitez acheter un bien immobilier, ou de renégocier votre crédit, si vous êtes déjà engagé dans le remboursement d’un prêt. Gardez tout de même à l’esprit que les taux bas profitent à certains profils d’acquéreurs : ceux dont le dossier correspond aux attentes des banques, à savoir, un salaire élevé, un emploi stable et un apport personnel d’au moins 10%.