Financer son projet immobilier

Maison ou appartement, ancien ou neuf : qu’importe la nature exacte et les caractéristiques de votre projet immobilier, pour le mener à bien il vous faudra monter le dossier de financement le plus solide et le plus complet possible.

Nous vous proposons de revenir sur les différents points à retenir afin d’envisager cette étape avec le plus de sérénité possible et bien évidemment, afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Identifiez les atouts de votre situation financière

Nous avons tous le bien immobilier idéal en tête. Tout crédit devant être remboursé, avoir une idée, même imprécise, de sa capacité d’emprunt permet de mieux cibler ses recherches et de visiter des biens immobiliers mieux adaptés à notre profil. 

Une première simulation

Avant de vous diriger vers les établissements bancaires, vous pourrez évaluer votre capacité d’emprunt en utilisant l’un de nombreux simulateurs en ligne. Vous aurez alors les idées plus claires quant aux propositions que pourront vous faire les banques que vous choisirez de solliciter par la suite. N'hésitez pas à consulter nos conseillers pour vous aider dans le choix de votre financement.

L’apport personnel

Profitez de ce moment de réflexion pour identifier clairement le montant de votre apport personnel. Né de l’épargne ou d’une rentrée d’argent exceptionnelle, l’apport personnel n’est pas toujours indispensable mais il a l’avantage de rassurer les établissements bancaires quant à votre sérieux et à vos capacités de remboursement.

Les produits d’épargne immobiliers

Si vous possédez également des produits d’épargne spécialement consacrés à l’immobilier, c’est également le moment de prendre conscience de tout leur potentiel. Le Plan Epargne Logement (PEL) ou encore le Compte Epargne Logement (CEL) permettent en effet de débloquer des fonds au moment d’un achat.

Faites le point sur les dispositifs d’aides complémentaires

Acheter dans le neuf

Acheter dans le neuf permet de profiter de frais de notaire réduits. Mais pas que ! En fonction des ressources financières de votre foyer mais également de l’emplacement géographique de votre bien, vous pouvez profiter de plusieurs dispositifs d’aides mis en place par l’État. On pense évidemment au Prêt à taux zéro qui s’adresse à ceux qui achètent pour la première fois ou qui n’ont pas été propriétaires depuis plus de deux ans. Si votre bien neuf est destiné à la location, le dispositif Pinel pourrait vous intéresser. En fonction de la durée de location prévue, vous pourrez en effet bénéficier d’une réduction d’impôts.

Des coups de pouce non négligeables

Ces dispositifs, qui doivent être considérés comme des compléments, peuvent vous permettre d’acheter votre bien immobilier dans des conditions plus confortables. Si vous êtes salarié ou ancien salarié d'une entreprise privée et employant six personnes au minimum, vous pouvez prétendre au Prêt Action Logement. Les fonctionnaires se tourneront quant à eux vers le prêt aux fonctionnaires qui fonctionne selon le même principe. Dans les deux cas, le montant versé est conditionné par plusieurs facteurs, dont l’emplacement géographique du bien. Pouvant intervenir dans le cadre d’un premier achat, le crédit collectivités locales est également à envisager et est à demander auprès de la commune.

Choisissez le prêt bancaire le plus avantageux

Au moment de vous adresser aux différents établissements bancaires, vous allez devoir comparer les offres entre elles afin d’identifier la plus avantageuse pour vos finances et ce, à court comme à long terme.

À taux fixe ou à taux variable ?

Pour votre prêt immobilier, vous pouvez faire le choix d’un prêt à taux fixe ou à taux variable. Le premier est le plus souvent contracté en France, et pour cause : il est simple et sans surprises car tout est fixé à l’avance. Dans le cadre d’un prêt à taux variable, le taux d’intérêt du prêt peut varier durant toute la durée du crédit contracté et ce, à la baisse comme à la hausse en fonction du marché.

Vous achetez un nouveau bien et revendez l’ancien ?

Vous ne pouvez évidemment pas rembourser deux crédits à la fois. Dans ce cadre, vous devrez souscrire un prêt relais qui vous permettra de faire la transition entre votre logement précédent et le nouveau. C’est votre banque qui vous prêtera l’argent nécessaire pendant un an, renouvelable une fois.